Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Date De Naissance Du Blog

  • : Sergeant Pepper Times
  • Sergeant Pepper Times
  • : Ce qui me passe par la tête au moment où ça me passe par la tête. C'est mon blog, oui ou merde ?
  • Contact


Camera

Afin d'azurer votre sécurité, ce blog est placé sous surveillance vidéo.
Merci de votre comprenance.

Fouillez Le Blog

Sergeant Pepper Times a déménagé à une nouvelle adresse : www.sergeantpeppertimes.net.

Il ne publiera donc plus aucun article ici-même.

 

SPT

Grenier

 

Suicide Bomber

19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 08:36

 

 

Mercredi dernier, dans la soirée, un bar gay de Lille est attaqué par quatre skinheads. Patron et employés sont insultés, frappés et des chaises de la terrasse sont jetées contre la vitrine de l’établissement.

 

Réaction de Sophie Delpierre, la très catholique porte-parole de la « Manif pour Tous » pour la région Nord-Pas de Calais,  au JT de France 2 du 18 avril :


« Peut-être que ce sont des initiatives citoyennes »

 

France2 Delpierre(Capturé sur France2.fr)

 

Et un homosexuel assassiné par balles, chrétine, peut-être que ce sera une « partie de golf » ?

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 11:23

 

« Manger des tomates est interdit parce qu’elles sont chrétiennes. La tomate loue la croix plutôt qu’Allah et dit qu’Allah est trois. Que dieu nous vienne en aide. Je vous conjure de faire circuler cette photo car il y a une sœur en Palestine qui a eu une vision du prophète d’Allah. Il pleurait et mettait sa nation en garde contre le fait de manger des tomates. Si vous ne faites pas circuler ce message, sachez que c’est le diable qui vous en aura empêché. »

 

Ce message, accompagné de la photo d’une tomate dont personne ne doutera que le cœur représente très exactement la croix de Saint-Jean dans sa version pattée, est apparu le 9 juin sur la page Facebook de l’Association islamique populaire égyptienne (الرابطة الشعبية المصرية الإسلامية). Et il a très certainement été pris au sérieux car, au jour d’aujourd’hui, 13 137 personnes ont réussi à le relayer malgré les tentatives du diable de les en empêcher. Allah U Akbar !

 

Tomate 1

 

L’Association islamique populaire égyptienne, cela ne surprendra bien évidemment personne, est un groupe réunissant des salafistes. C'est-à-dire des mâles barbus et tonitruants qui, pour ne pas être confondus avec les Hells Angels, autres mâles barbus et tonitruants, portent une longue tunique, de modestes sandales et vont à pied plutôt qu’en Harley-Davidson.

Outre la tenue vestimentaire et le moyen de locomotion, il existe un autre moyen de différencier à coup sûr un féroce salafiste d’un biker sauvage : quand ce dernier organise un barbecue, s’il n’y a pas toujours une salade de tomates à l’huile d’olive sur la table des ripailles, il y a systématiquement du ketchup.

De plus, les Hells Angels cachent mieux leur homosexualité refoulée que les salafistes et vous ne verrez jamais l’un d’eux, même violemment à jeun, embrasser goulument le portrait d’un homme, fut-il celui de William Harley, d’Arthur Davidson ou du fondateur du Ku Klux Klan.

 

Tomate 2

 

Bien que la mise en garde de l’Association islamique populaire égyptienne ne soit pas techniquement une fatwa, nous allons tout de même la ranger, car elle y a toute sa place, dans le même tiroir que deux de mes fatwas préférées : celle du cheikh marocain Abdelbari Zemzami qui autorise le coït avec un cadavre si celui-ci est encore chaud et celle du cheikh égyptien Ezzat Attiya qui, afin de contourner l’interdiction faite à un homme et une femme sans lien de parenté de se retrouver seuls dans le même bureau,  préconise aux hommes de téter leurs collègues féminines. Selon cet olibrius (qui, mine de rien, est un universitaire), il parait qu’allaiter un homme adulte permet à une femme de troquer son statut (inné) de vulgaire réceptacle à foutre pour celui ô combien plus noble de mère de lait.

 

Mais, pour en revenir à nos tomates, je dois vous faire part de ma terrible découverte matinale : les tomates, autrefois bonnes musulmanes, ont renié l’islam. Ecoutez plutôt :

 

En 1999, le nom d’Allah apparait sans faute d’orthographe dans une moitié de tomate que les Hussain du Yorkshire se proposaient bien innocemment de mettre dans une salade plus que quelconque. L’autre moitié, et je ne puis que supposer que c’était une assez grande tomate pour qu’une phrase entière y entre, disait dans l’arabe le plus pur : « il n’est d’autre dieu qu’Allah ». L’apparition fut confirmée par l’imam local qui demanda bien vite à l’université de Leeds toute l’aide nécessaire afin de préserver la tomate miraculeuse jusqu’à la fin des temps.

Rebelote en 2007, chez les Khalid d’Oxford. Le nom d’Allah apparait de nouveau dans une tomate. Celle-ci échappe ainsi de justesse à son destin naturel (assiette – estomac – toilettes) et, Allah U Akbar, finit exposée à la mosquée locale où elle attire des milliers de croyants dont l’enthousiasme, comme disait plus ou moins Hubert-Félix Thiéfaine quand il se droguait encore, ne fut pas sans évoquer des poux en rut.

Et ce n’est pas fini. En 2007 encore, à Manchester, chez le bienheureux Iftiqar Ahmed, une tranche de tomate parle. Et il ne fait aucun doute pour tous les témoins présents, des types qui ne boivent jamais d’alcool, qu’elle dit « Allah ».

Vous en voulez encore ?  Oui ? Allons donc au Kurdistan. En 2010, une autre tomate (vous n’allez tout de même pas croire que c’est toujours la même tomate, hein ?), bien ronde et bien juteuse, y révèle à nouveau le nom de ce dieu qui ne souffre pas la concurrence.

 

 

 

 

Les événements rapportés ci-dessus en témoignent sans qu’il soit possible d’en douter : loin de n’être que des infidèles, les tomates sont en vérité, je vous le dis, de véritables apostates et, plutôt que de simplement s’abstenir d’en manger, il faudrait carrément, puisque c’est là la punition la plus chaudement recommandée par la charia pour les cas d’apostasie, mettre toutes ces salopes* à mort.

 

* Je dis « salopes » car nous savons maintenant, grâce à une célèbre fatwa de la branche irakienne d’Al Qaïda, que les tomates sont de sexe féminin et qu’il convient, sur les étals des marchés et dans les assiettes, de les séparer des concombres, légumes mâles qu’elles pourraient bien évidemment chercher à pervertir tant elles sont avides d’être farcies.

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 10:10

 

Je ne sais pas si l’on y mange des mets un peu lourdingues et si l’on y boit plus que de raison mais, lorsqu’un responsable politique français se rend au dîner annuel du Crif (Comité représentatif des institutions juives), vous pouvez être certain de deux choses : il va violemment s’auto-flageller et, rendu fou par la douleur, dire des crétineries d’une voix chevrotante et mouillée.

 

L’édition 2012 n’a pas échappé à la règle. Non seulement elle n’a pas échappé à la règle mais elle restera certainement celle de tous les records de crétinerie : Nicols Srkozy a osé affirmer que la France était, avec l’Allemagne nazie, l’instigatrice de la solution finale.

 

Oui, oui. De complice, la France de Vichy est maintenant passée au statut de cerveau de la Shoah. Lisez plutôt :

 

« Les Européens ont eu l’idée folle de la Shoah, la France et l’Allemagne. »

 

Ce crétin a même eu le culot, comme vous pouvez le constater, de citer la France avant l’Allemagne. Ce qui laisse présager que, l’année prochaine, s’il est réélu, il va faire de la France l’unique responsable du génocide et reléguer Hitler et sa clique au simple statut d’hommes de main embarqués contre leur gré dans un projet monstrueux alors qu’ils ne rêvaient que de construire des autoroutes et de jolies Volkswagen même pas équipées d’un foutu cendrier.

 

Shoah Sarkozy

(Capture d'écran - Site de l'Elysée)

 

 

Note : une recherche sur Google Actualités laisse à penser qu’aucun journal de France n’a relevé l’énormité (ou alors ils s’en foutent comme de leur première pub). Seuls des blogs et quelques sites, participatifs tel Agoravox ou spécialisés comme notre.école.net, en parlent. En ce qui me concerne, c’est Philippe Alain, blogueur à Médiapart, qui, certainement conscient qu’il allait gâcher mon premier café de la journée, a porté la crétinerie à mon attention  via un message aussi pervers que laconique : « Bonjour Sergent. Avez-vu celle-là ? »

 

Non, Philippe Alain, je ne l’avais pas vue. Et vous me devez un café.

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 09:51

 

Facebook est décidemment un univers curieux. Vous pouvez y créer un groupe (je ne vous donnerai pas l’adresse) dont l’objectif est d’obtenir la condamnation à mort d’un blogueur mais vous ne pouvez pas y publier une photo humoristique.

 

C’est un peu comme si, dans la ville où vous résidez, vous étiez parfaitement autorisé à violer une femme sur la place du marché, avec le soutien actif de toute l'équipe de foot locale, mais pas à raconter une blague aux amis que vous invitez à prendre l’apéritif dans votre salon.

 

Chat Cocaïne

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 11:55

 

Selon Courrier International, qui reproduit un article d’Elaph, la ministre irakienne de la femme « n’est pas pour l’égalité des sexes ».

En fait, plus que « pas pour », cette dame, dont le nom est Ibtihal Al-Zaidi, est carrément contre. Pour trouver plus opposé qu’elle à la liberté de la gent féminine, il faut creuser dans une dune et, en faisant attention à ne pas se faire mordre, déterrer du salafiste. Elle n’explique pas vraiment pourquoi elle est hostile à ce que les Irakiennes soient autorisées à utiliser les cerveaux en parfait état de marche dont elles sont dotées mais elle pense, de manière assez péremptoire, que « la femme perdrait beaucoup si elle était l’égale de l’homme » et échappait ainsi à la « tutelle » des mâles.

En conséquence de quoi, elle refuse la « promotion » pour elle – ce qui est son droit le plus absolu – mais aussi, puisqu’elle est en position de faire chier la moitié de la population de son pays, pour toutes les femmes irakiennes. 

 

Elle a également édicté quatre règles que doivent respecter toutes les employées gouvernementales : 

 

Pas de minijupe. C'est-à-dire, puisque nous sommes dans un pays musulman où la définition de « minijupe » est très différente de celle de Beverley Hills, pas de jupe dont la longueur soit moins de deux fois supérieure à la longueur des jambes.


Pas de pantalon serré ou de jupe laissant voir les formes du corps. Autrement dit, puisque les pantalons, serrés ou pas, signalent clairement que les femmes ont deux jambes et des fesses (bon dieu, j’ai une érection rien de d’y penser), l’employée gouvernementale irakienne est subtilement avertie qu’il s’agit là d’un vêtement démoniaque à ne jamais porter au travail mais à réserver, dans l’intimité de la chambre conjugale préalablement insonorisée, aux soirées torrides avec son mari (« soyons fous, chérie », dit-il d’une voix rendue rauque par le désir, « mets un pantalon »).


Pas de chaussures impudiques. Ce décret-là, compte tenu de la longueur des jupes, n’a aucun intérêt. Sachez cependant que les talons-aiguilles, malgré qu’ils évoquent la couture, pratique halal s’il en est, sont interdits. Les tongs, cela va de soi, sont également haram. Qui a déjà vu et un petit orteil féminin et un clitoris comprendra aisément pourquoi. C’est d’ailleurs pour que les hommes à la vue basse puissent aisément différencier l’un de l’autre que certaines femmes se vernissent les ongles des pieds.


Pas de hauts aux couleurs criardes. Là, je vous avoue qu’il m’a fallu consulter un dictionnaire pour m’assurer de la définition de l’adjectif « criard ». Le Trésor de la Langue Française, dico dont le nom évoque poétiquement le sexe de la femme hexagonale et la passion de son Gaulois d’homme pour le cunnilingus, nous dit que peut être considéré comme « criard » ce qui « blesse la vue par un éclat trop vif, des couleurs discordantes ». Sachant que toutes les couleurs du rouge au violet, en passant par le jaune, le vert et le bleu, peuvent être vives et parfois discordantes, cela ne laisse guère que le noir et un slogan fédérateur : tous unis.

 

Cependant, si j’en juge par le foulard que porte Madame Ibtihal Al-Zaidi sur la photo ci-dessous, il semblerait qu’il soit encore possible de porter en guise de foulard un vieux morceau de rideau dont certains motifs évoquent, et je vous assure que ce n'est pas là une interprétation personnelle, des spermatozoïdes nageant parmi des taches de Rorschach sanglantes ou noires.

 

Ibtihal Al-Zaidi

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 09:50

 

US Wiped Out 3 Villages To Save Them

 

La phrase ci-dessus – « Les Américains rasent trois villages pour les sauver » - rappelle étrangement les propos tenus par un officier américain après l’attaque de Ben Tre, en février 1968 : « Il était devenu nécessaire de raser la ville afin de la sauver  ».

 

Au regard des photos, il me semble évident que les propos tenus par l’officier en charge de la destruction totale de Tarok Kolache, un des trois villages afghans en question, n’auront aucun mal à entrer par la grande porte au panthéon des insanités proférées par un militaire :

« Nous n’y avons pas été avec l’idée de raser les villages. J’ai des amis dans cette communauté et la dernière chose que j’ai envie de faire est bien de foutre en l’air la vie de mes amis. »


 

tarok-kolache

 

 

25 tonnes de bombes et de missiles ont été nécessaires pour arriver à ce résultat. Les deux autres villages rasés, mais pour lesquels je n’ai pu trouver de jolies photos « avant et après », s’appelaient Khosrow Sofla et Babur.


 

Pour rappel : l’opération militaire en Afghanistan, opération à laquelle la France participe, s’appelle « Liberté durable » (« Enduring Freedom »). Selon le site officiel du gouvernement français (www.gouvernement.fr/gouvernement/la-presence-francaise-en-afghanistan-0), le but de notre présence est de lutter « pour la paix et la démocratie ».

Mais pas pour le logement durable.

 

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 20:55

 

Une manifestation pacifique d'élus et de citoyens à Anduze. Enfants et personnes âgées sont présents. Tout à coup, sans qu'il y ait eu la moindre provocation de la part des manifestants, un grand con à képi sort sa bombe lacrymo et barbouille tout le monde à bout portant.  Et puis ses congénères se mettent à frapper.

Faites circuler cette vidéo, svp.

 

 

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 09:13

 

Hatsune Miku est une star japonaise de la pop music. Elle a 16 ans, mesure 1,58 mètre, pèse 42 kilos et s’habille comme une de ces petites cochonnes vaguement sadiques et franchement perverses qu’adorent les quinquagénaires complètement tordus qui, célibataires ou en couple, ont raté leur vie sexuelle et sont désormais obligés, pour avoir une érection et jouir dans un kleenex, de nourrir leurs fantasmes de démence : son uniforme un peu scolaire se compose, en plus d’une cravate, d’une minijupe et de bas entre lesquels ses cuisses juvéniles sont largement mises en valeur. Elle n’hésite pas non plus, de temps en temps, à s’afficher en culotte et soutien-gorge ou en culotte mais sans soutien-gorge, voire sans culotte du tout. Je ne sais pas jusqu’à quel point c’est essentiel à son personnage mais sachez qu’Hatsune aime également les poireaux.

Le seul problème de cette collégienne de rêve qu’il ferait bon se taper si les lois n’étaient pas aussi répressives est qu’elle n’existe pas. Elle n’est qu’un hologramme à la voix synthétique. Zut !

Mais cela ne l’empêche absolument pas de remplir des salles de concerts, d’avoir un fan-club, des pages Facebook (j’ai vérifié) et peut-être un compte Twitter (je n’ai pas été voir).

Contre toute attente, les spectateurs de ses concerts (toujours à guichets fermés) ne sont pas des gros cochons poisseux à qui il ne faut surtout pas serrer la main mais des ados et des jeunes adultes complètement à la ramasse.

J’ai fait quelques recherches sur des sites japonais et quoique je ne comprenne pas la langue que parlent ces barbares d’Extrême-Orient, j’ai tout de même saisi que l’hologramme avait, malgré son jeune âge, enregistré un nombre conséquent d’albums : 72 ou 388, selon les sources.

 

Bref, le monde est malade et d’aucuns l’ont parfaitement compris qui, du vide qui tient lieu de vie à une certaine jeunesse, sont capables de générer des millions de dollars. On en viendrait presque à regretter que Michael Jackson soit mort et que le lâcher de bombes soit si strictement réglementé.

 

 Hatsune-miku

 

 

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:24

 

 

Titre de TF1 News : 11 novembre : une plaque pour les étudiants qui manifestèrent en 1940

 

Je ne connaissais pas l’épisode : le 11 novembre 1940, quelques milliers de lycéens et d’étudiants ont manifesté, au pied de l’Arc de triomphe, contre l’occupation allemande. Les journaux auxquels j’ai jeté un coup d’œil ce matin parlent d’environ 2 500 manifestants.

Hier, lors d’une première cérémonie en hommage à ces jeunes, le secrétaire d’état aux anciens combattants et le président du sénat, deux caciques de ce pouvoir qui a plutôt tendance à diviser les chiffres des manifestants par deux, n’ont pas hésité une seconde à doubler la mise et à parler de 5 000 jeunes héros. C’est là une première anomalie.

La deuxième anomalie, c’est que Nicolas Sarkozy, récupérant le symbole, va dévoiler aujourd’hui une plaque en hommage « aux lycéens et étudiants de France qui défièrent l'armée d'occupation nazie  ». Il va, bien évidemment, nous parler de leur courage et en faire les tous premiers résistants (ce qu’ils sont sûrement). Et je trouve cela assez amusant car, d’après lui et ses Umpétainistes, les jeunes lycéens et étudiants qui manifestaient ces dernières semaines contre son régime et ses réformes n’étaient que des « irresponsables », bien trop jeunes et encore bien trop défigurés par l’acné pour comprendre quoi que ce soit à la politique.

 

L’autre hypocrisie du jour sera présidée par le ministre de la défense et consistera en la pose d’une autre plaque, « en hommage aux soldats musulmans morts pour la France pendant la Première et la Seconde guerre mondiale », sur les murs de la grande mosquée de Paris.

 

C’est dommage que personne du gouvernement ne se soit souvenu de quelques résistants parmi les Gens du voyage, autrement ces grands amateurs de plaques auraient pu en faire poser une sur une caravane pleine de poules volées que tracte une hénaurme cylindrée étrangère.

 

 

 

Pour moi, le 11 novembre, c’est une date qui évoque toujours les fusillés pour l’exemple, une journée qui parle de honte plutôt que de gloire.

En 1986 ou 87, alors objecteur de conscience, j’avais créé, avec une poignée d’amis, une association de pacifistes et d’objecteurs un peu gentils fouteurs de merde sur les bords (le CRAPO) et, quoique la loi nous interdisait de faire de la politique pendant les deux ans que durait notre objection, nous ne nous sommes jamais vraiment gênés pour en faire dès que quelque chose nous révoltait. Que risquait-on à part un court séjour en prison ou, plus vraisemblablement, une peine avec sursis ?

Le 11 novembre 1987 (ou 86 – je ne me souviens plus exactement), nous nous sommes donc retrouvés une petite quinzaine (certains peut-être un peu stupéfiés) à mettre une pagaille bon enfant dans un défilé des anciens d’Algérie. Je ne sais pas quelle réputation nous avions à l’époque mais toujours est-il que les RG et les flics en tenue qui nous surveillaient (et nous photographiaient sous toutes les coutures) étaient plus nombreux que nous.

Après cet « acte de bravoure », nous nous sommes rendus, accompagnés par la presse, dans un petit cimetière où existe un monument presque unique en France car il est dédié aux déserteurs et à tous ces jeunes que le gouvernement français a lâchement assassinés entre 1914 et 1918.

L’un dont je me souvienne, par exemple, a été fusillé pour avoir refusé de porter l’uniforme couvert de sang que l’armée lui donna.

 

Entre 14 et 18, la France a officiellement fusillé 600 de ses enfants mais ce chiffre ne prend pas en compte les exécutions sommaires sur le front même. Certains furent réhabilités, d’autres ne le seront jamais. Un gouvernement est une entité bien trop conne pour comprendre qu’en pleine boucherie, le véritable courage consiste à refuser d’y participer.

 

Je n’ai ni le temps ni les moyens de  retrouver les noms de ces centaines de Français dont la mort est une tache indélébile sur le chiffon que d’aucuns appellent drapeau national mais je vais vous en donner quelques-uns. Ils seront les porte-paroles de tous les autres.

 

Eugène Bouret

Henri Floch

Jean Blanchard

Francisque Durantet

Pierre Gay

Claude Pettelet

Jean Quinault

Élie Lescop

Jean-Julien Chapelant

Félix Baudy

François Fontanaud

Antoine Morange

Henri Prébost

Lucien Bersot (le soldat qui refusa l’uniforme maculé)

Théophile Maupas

Louis Lefoulon

Lucien Lechat

Louis Girard

Henri Herduin

Pierre Millant

Le Dû

Joseph Dauphin

 

 

Execution - 1917

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 08:11

 

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Benêt XVI a remis une savonnette à Nicolas Sarkozy. Les images sont là pour le prouver.

 

Savon

 

 

Le président a semblé très ému et il l’a dit à sa sainteté, avec une sobriété dont il est peu coutumier : « Emu, ému. Beaucoup. »

On le serait à moins.

 

Emu


Des proches de Benêt nous ont toutefois confié, sous couvert d’anonymat, que le Vatican avait d’abord songé à lui offrir une brosse à dents.

Bah, faut pas avoir de regrets, ce sera pour le prochain dérapage sur les Roms.


Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Insane
commenter cet article

 

 

 

 

 

 

instant nice person