Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Date De Naissance Du Blog

  • : Sergeant Pepper Times
  • Sergeant Pepper Times
  • : Ce qui me passe par la tête au moment où ça me passe par la tête. C'est mon blog, oui ou merde ?
  • Contact


Camera

Afin d'azurer votre sécurité, ce blog est placé sous surveillance vidéo.
Merci de votre comprenance.

Fouillez Le Blog

Sergeant Pepper Times a déménagé à une nouvelle adresse : www.sergeantpeppertimes.net.

Il ne publiera donc plus aucun article ici-même.

 

SPT

Grenier

 

Suicide Bomber

4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 15:25

 

La Manif Pour Tous, dans la rubrique « Je me prépare à débattre » de son site web, propose à ses militants ce que l’on appelle des « éléments de langage », c'est-à-dire, en français de tous les jours, des arguments censés embarrasser l’adversaire et, finalement, le contraindre à un silence aux échos de victoire.

Parmi ces munitions, ces armes de destruction massive, se trouve l’étude d’un certain Mark Regnerus, sociologue américain, dont on nous assure qu’elle prouve par A + B que les enfants élevés par des parents homosexuels s’en sortent beaucoup moins bien que les autres une fois entrés dans la vie adulte.

 

Je ne vais pas m’attarder, bien qu’il y ait beaucoup à en dire, sur le manque de sérieux de l’étude et sur ses défauts patents – dont l’un des moindres n’est surtout pas d’avoir définitivement exclus de la catégorie des « familles biologiques intactes » – et donc chrétiennes et normales ? – des centaines d’enfants dont l’un des parents a eu une et une seule expérience homosexuelle dans toute son existence (dans ce cas précis, notre « sociologue » s’est défendu de l’accusation de charlatanisme en disant qu’il n’avait pas eu envie de se faire chier à savoir qui était réellement homosexuel et qui ne l’était pas, et ce malgré que son étude soit précisément consacrée à cette question.)

 

Non, ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est l’affirmation péremptoire de Barjot et de ses sbires selon laquelle cette étude, dont ils ont fait leur texte fondateur, a bénéficié d’une « relative indépendance de ses financements ».

 

Regnerus Manif pour tous

 

Il m’a fallu, voyez-vous, très exactement dix minutes sur Google et vingt centilitres d’un café éthiopien au fruité sans pareil pour trouver l’identité des commanditaires derrière cet attentat contre la rigueur intellectuelle et m’assurer que l’indépendance de l’étude était effectivement toute « relative ». Il s’agit, dans l’ordre d’apparition, du Witherspoon Institute et de la Bradley Foundation, deux organisations qui entretiennent des rapports incestueux avec une certaine National Organization for Marriage.

 

Le Witherspoon Institute (qui a filé 695 000 dollars à Regnerus) est un groupe de réflexion conservateur qui, fondé sur des « principes religieux », s’oppose avec la dernière énergie au mariage homosexuel, à l’avortement et à deux ou trois autres trucs que ne renieraient pas les salafistes. [Note : j’ai parié avec moi-même que j’arriverais à coller le mot « salafiste » dans cet article.]

La Bradley Foundation (qui s’est fendue de 90 000 dollars pour l’occasion) est dirigée par des types qui siègent aussi au conseil d’administration du Witherspoon Institute (ah ?). Riche de 500 millions de dollars (gloups), elle est également une entité farcie de néo-conservateurs (what else ?). Ses objectifs principaux sont de mettre à bas toute forme de service public et de promouvoir la dérégulation totale des marchés. Dans les années 90, et cela en dit long sur sa moralité, elle fut l’un des principaux financiers du Project for the New American Century, le groupe qui a mis en scène la dernière guerre d’Iraq.

Quant à la National Organization for Marriage, fondée et gérée par les types qui ont fondé et gèrent encore le Witherspoon Institute et la Bradley Foundation, il ne s’agit ni plus ni moins, comme son nom le suggère, que d’un groupe qui s’est donné pour mission de faire capoter toute légalisation du mariage homosexuel aux Etats-Unis.

 

Regnerus, évidemment, parce que personne n’aime passer pour un con doublé d’un malhonnête, assure qu’aucun de ces groupes « n’a joué aucun rôle dans la conception ou la conduite de l’étude ». Manque de bol, sur un site web tout aussi conservateur et opposé au mariage homosexuel que les groupes susmentionnés, un des dirigeants du Witherspoon Institute écrit, noir sur blanc, qu’il a non seulement participé aux réunions préparatoires mais qu’il a aussi donné son avis éclairé « sur la conception, l’analyse et l’interprétation des données recueillies [dans le cadre de l’étude] ». Plouf !

 

A la lumière de ces informations, il convient cependant de saluer l’honnêteté « relative » de la Manif Pour Tous car d’autres, moins à cheval sur la probité, eurent très certainement fait l’impasse sur l’adjectif incriminé ou, pire encore, troqué celui-ci pour un autre qui eut pu laisser croire à une indépendance aussi totale que celle qu’obtint l’Inde en 1947. J’eus toutefois préféré, s’il m’est ici permis de donner mon avis (bordel, Pepper, c’est ton blog, non ?), que nos homophobes nationaux, puisqu’ils étaient en veine d’intégrité, aient fait usage d’un synonyme plus en adéquation avec la véritable indépendance de l’étude, à savoir « approximative ». Qu’ils auraient pu solidement étayer d’un adverbe tel que « très » ou « carrément ».

 

Oh, une dernière chose, qui concerne la première assertion de la Manif Pour Tous : le travail de Regnerus est « la seule étude scientifique reconnue ». En fait, tous les sociologues dignes de ce nom sur lesquels j’ai pu mettre la main ont magistralement démonté à la fois la méthode et les conclusions de Regnerus. Pour trouver de la reconnaissance, car il est vrai que reconnaissance il y a eu, il faut être prêt à descendre en apnée totale dans divers égouts : le blog de la National Organization for Marriage elle-même (où figurent pas moins de cinq articles à la gloire de Regnerus), ses comptes Facebook et Twitter, les blogs et les comptes Facebook et Twitter de ses délégations régionales, les blogs de paille spécialement créés pour chanter la gloire de Regnerus, les canalisations de l’Eglise de Jésus Christ des saints des derniers jours, la tuyauterie du Love & Fidelity Network (un machin consacré à l’« intégrité sexuelle », quoi que cela veuille dire), les siphons du CitizenLink (un bidule qui se fait fort d’inspirer « hommes et femmes à vivre leur citoyenneté biblique ») ainsi que quelques autres conduites, américaines ou non, dont l’étroitesse, je l’admets, a finalement eu raison de mon courage. Et puis, de toute façon, j’étais à court de café.

 

« Les Français doivent se lever », clame la Manif Pour Tous en exergue de son site web. Ce qui est son droit le plus absolu. On regrettera toutefois que, sitôt après les avoir brutalement réveillés, elle encourage les Français à avaler des approximations et du creux sur un estomac vide là où elle devrait plutôt leur conseiller de boire au moins un de ces cafés serrés qui vous mettent mieux que tout les deux pieds sur terre.

 

Dernière chose (bon d’accord, j’ai menti tout à l’heure en appelant déjà « dernière chose » ce qui n’était en vérité qu’une avant-dernière chose. Mais on ne va pas non plus jouer sur les mots, hein ?) : j’envisage très sérieusement de poser à notre très impartial sociologue, dont j’ai trouvé l’adresse mail, une question qui me tarabuste et que je vous livre en avant-première : mon épouse me faisant la gueule depuis trois ou quatre jours, peut-on toujours dire de notre fils qu’il appartient à une « famille biologique intacte » ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Sergeant Pepper - dans Nouvelles du Monde
commenter cet article

commentaires

 

 

 

 

 

 

instant nice person